Depuis de nombreuses années, le business plan est un exercice obligé pour toute création de business. Que ce soit pour un nouveau projet dans une grande entreprise, une PME ou la création d’une startup. Et il est souvent exigé par les banques et les investisseurs.

Le temps passé à construire un business plan est impressionnant; agrémenté de tableaux financiers extrêmement détaillés, avec des prévisions sur 3 ou 5 ans; et un lourd deck powerpoint pour présenter ce superbe business plan aux investisseurs, banquiers et autres décideurs.

Le Business Plan est un plan d’exécution détaillé. Quand le projet est à l’état embryonnaire, ou à l’état de démarrage, le business plan présente un risque réel pour le succès de l’entreprise, car il enferme l’entrepreneur dans un plan d’action souvent intenable.

 

3 raisons pour lesquelles un Business Plan peut conduire à l’échec

1. Gaspillage de temps en détaillant trop tôt le plan d’exécution

Le premier danger dans la construction d’un business plan est le temps important consacré à détailler l’exécution d’une idée alors que sa consistance n’a pas encore été vraiment prouvée. Steve Blank, qui est à l’origine du mouvement Lean Startup, aime dire : « aucun business plan (aussi impressionnant qu’il paraisse) ne résiste au premier contact avec des clients ».

Plutôt que détailler le plan d’exécution d’une idée de business, il est préférable de la tester auprès de clients et la faire maturer sur la base de leur feedback.

Sinon vous risquez de gaspiller votre temps à travailler sur un business plan pour une idée qui n’intéresse aucun client. Et vous risquez de vous en rendre compte beaucoup plus tard.

Notre conseil : conservez une vue très globale de vos idées, comme par exemple celle du Business Model Canvas ou du Value Proposition Canvas, et testez immédiatement avec des clients. Puis affinez progressivement en fonction des retours de tests.

 

2. Vous risquez d’être ficelé par le plan d’exécution décrit dans votre business plan

Le danger guette quand vous présentez à vos investisseurs un business plan détaillé avant d’avoir testé avec rigueur le business model et les propositions de valeur avec les clients.

Quand les investisseurs « achètent » et financent un projet, ils s’attendent à ce que le succès ne dépende que de l’exécution du business plan. Ils attendent que le beau business plan, avec ses tableaux financiers détaillés, se matérialise exactement comme vous l’avez prévu. Vous êtes tout simplement scotché au business plan que vous avez construit. Vous êtes forcé d’exécuter une idée qui n’a pas encore été testée. Et si vous devez changer de direction plus tard, il va vous être difficile de l’expliquer à vos investisseurs car vous leur avez vendu autre chose.

Notre conseil : ne vendez pas à vos investisseurs un business plan détaillé et magnifique. Vendez leur une opportunité et un process rigoureux qui va transformer votre idée en un business model exécutable en s’appuyant sur la réaction du marché et des clients. Montrez leur comment cette approche va réduire le risque d’échec, à l’opposé d’un business plan qui maximise le risque d’être verrouillé dans une direction qui n’a pas été prouvée.

 

3. Vous risquez de recruter prématurément sur la base d’une idée et d’un plan

Le plus grand risque lié au business plan est qu’il peut vous conduire à embaucher prématurément. Cela arrive quand vous recrutez et dépensez votre funding sur la base du business plan plutôt que sur la réalité du business client. Vous entrez alors dans un « mode exécution » avant d’avoir complètement terminé votre recherche du business model adéquat et des propositions de valeur qui vendent.

Ce type de croissance prématurée liée à de superbes business plans peut conduire à de lourdes pertes financières. Nous en voyons malheureusement des exemples chaque jour, de belles startups prometteuses qui,  en moins de 12 mois, vont brûler tout leur cash, ne vont générer quasiment aucun chiffre d’affaires, tout simplement pour avoir négligé de tester leur idée avec des clients, négligé d’affiner leur business model et négligé de prouver leurs propositions de valeur, avant de se lancer dans l’exécution du magnifique business plan.

Notre conseil : ne vous lancez pas dans l’exécution avant d’avoir testé et prouvé que votre idée fonctionne.

 

3 raisons pour lesquelles un Business Plan peut conduire à l’échec

Le business plan est utile dans la planification de l’exécution. Il n’est donc pas adapté au lancement d’une idée ou d’un concept. Songer à l’exécution alors que vous devez d’abord trouver le bon business model et les propositions de valeur de votre idée est un non sens.

Plutôt que construire un business plan, choisissez une approche dynamique jusqu’à ce que vos futurs clients vous aient apporté la preuve de leur intérêt dans l’achat de votre idée. Ensuite vous pourrez préparer votre plan d’exécution.